Véritable calamité pour les un(e)s, atout charme pour d’autres… Les cheveux blancs ne sont pas prêts de faire l’unamité ! Et pourtant impossible de passer au travers : tôt ou tard, notre chevelure perd sa teinte initiale…

Origine de l'apparition des cheveux blancs

L’une des causes biologiques de ce blanchiment se situe au niveau des cellules, les mélanocytes, qui génèrent de la mélanine, un pigment à l’origine de la couleur du cheveu. Lorsque la production de pigment décline et quand le stock de mélanine est épuisé, elle est remplacée par des bulles d’air, et le cheveu devient blanc. L’apparition de cheveux blancs, aussi appelée canitie, est une forme de dégénérescence programmée. Les facteurs génétiques et environnementaux comme le stress ou la pollution jouent un rôle prépondérant dans la sécrétion de mélanine. Ainsi l’âge auquel surviennent les premiers cheveux blancs varie considérablement d’un individu à l’autre. Mais une fois enclenché, le processus de vieillissement capillaire est irréversible. Cette perte de souplesse s’accompagne généralement de modifications structurelles.

Un changement de texture

Il est assez ordinaire de constater qu’ avec le temps, les cheveux se font plus secs et moins brillants. Selon les cas, ils peuvent devenir fins, épais ou encore frisottants. L’acquisition d’une nouvelle texture capillaire peut s’expliquer par trois phénomènes qui vont en s’accentuant avec l’âge :

– Les cheveux blancs ont tendance à se fragiliser et s’abîmer à partir du moment où ils sont privés de la barrière protectrice que constitue la mélanine ;

– Les cheveux blancs souffrent d’un défaut d’hydratation causé par un manque de sébum lubrificateur à la surface du cuir chevelu ;

– Les cheveux blancs, du fait de leurs multiples altérations, voient leurs écailles s’ouvrir au point d’apparaître ternes et sans éclat.

cheveux blancs, origines expliquées en infographie

Infographie planetesante.ch & lematin.ch

L'apport de soins spécifiques

Pour toutes les raisons qui viennent d’être invoquées, les cheveux blancs requièrent d’autant plus d’attention qu’ils gagnent du terrain. Cette règle implique nécesssairement de changer sa routine capillaire au fur et à mesure de leur apparition. En vue de conserver brillance et volume, il convient dès lors de choisir un produit spécial cheveux secs, en accord avec leur nouvelle nature (« Care Line Satin Oil » de Keune par exemple). L’idéal pour éviter leur affaiblissement reste de limiter le lavage des chevelures grisonnantes à un ou deux shampoings par semaine.

Les personnes qui souhaitent assumer les effets du temps et arborer une chevelure immaculée peuvent prévenir le jaunissement de leur cheveux blancs par l’application de cosmétiques bleus-violets. Ces produits spécialisés doivent alors être utilisés dans le respect du temps de pose indiqué et en alternance avec les soins prodigués ordinairement. En revanche, les personnes que les cheveux blancs incommodent peuvent les dissimuler par le biais de la coloration permanente. Adapter cette pratique en fonction de leur étendue se révèle fondamental. Lorsque les cheveux indésirables sont en nombre restreint, mieux vaut les cibler que teindre l’ensemble de la chevelure. Quand la tendance s’inverse, une coloration par mois suffit alors à masquer les racines et ainsi couvrir – au moins pour un temps – ces intrus que l’on ne sauraient voir !